suzannebreza

bio // NEW portfolios

 

collage 

2021

almost nice white tiles 

portraits

2022

frau shines at man raying (hommage)

 

l’automne du sonnet 73 

SE V.Omelchenko, peinture: Misha Sydorenko “l’automne”

 

gabin

 

2021

HR, photographe

 

Fiona Grout, comédienne

Elodie Fischlenski comédienne

2020

elijah, à la poum

2019

le Jardin d’Audrey  portrait d’activité

see “hurray” here

 

corporate

 

séries

2022

oiseau rouge

s.gignoux

 

heart of gold

la traversée

sketches, la promenade des anglais, paris 

sketches, square aristide cavaillé coll

 

 

sketches, loco luco

 

2021

vanishing act I

“filer à l’anglaise”, sujet n°3 sur 5 diptyques

e. fischlenski

“vanishing act, I” série complète click ici

non finito

“la nuit viendra-t-elle jamais” (Beckett)

x.tchili, e.castex, s.martin, s.gorteau, t.perino, zoé; “en attendant godot” (Beckett) cie corpsàparoles@la guinguette 

Mimi

 

la traversée

pour elijah

sketches, sèvres babylone

kvet & hmyzu

le sanatorium

2020

la traversée

swing

kvet & hmyzu

orchidées

 

2019

visage

la traversée

bluezoo, Vincennes

sketches, Buttes Chaumont

hends

“vision of j. – 2”

 – exposition 

 2018

click ici :de temps en temps – tell me when it begins” (Arles, 6-27 avril 2018, magasin de jouets) // collages de photos de rue (x10 collages 1.20 à 4m) // x1 publication 68p. textes et images

comédiens, auteurs

Alice, comédienne / Tony Bodin, comédien / Alain Cianci – graphiste et photographe

Alice, comédienne, Tony Bodin, comédien

 

 

henry, ligne 3 (portrait de rue)

 

 toutes les images sont protégées par le droit d’auteur: leur diffusion doit mentionner le nom de l’auteur (c)suzanne breza sur tout support

– packshots

prises de vue produits & accessoires textiles pour e-commerce // Comptoir des cotonniers, Sézane, Eden Park, Burton of London, La Halle, Galeries Lafayette 

 

 Suzanne Breza est photographe, elle travaille et vit à Paris.

Au travers de portraits, collages et illustrations son travail propose des jeux de temporalité. A la recherche de matières et de couleurs elle s’intéresse aux notions de chronologie, commencement et lisibilité. L’espace public, les tissus, la nature et le mouvement constituent des motifs récurrents.

Après la coordination de productions publicitaires et du scénario, c est à l Ecole des Gobelins qu’elle décide de professionnaliser sa pratique autour du portrait. Des travaux de collages (exposition Arles 6-27 avril 2018), l auto publication d un livret « tell me when it begins », une exploration du théâtre (« in between » Prague et Genève 2017-ce jour) et un travail auprès de Tidjane Hydara (« LGD » 2018) lui permettent d explorer le portrait en immersion et en studio. Elle réalise quelques commandes commerciales, des séries expérimentales et des collages.